LA PLACE DU SEXE DANS LE COUPLE

Les années et la routine du quotidien peuvent engendrer une lassitude des rapports sexuels. C’est normal mais pour que cela ne nuise pas à la longévité de la relation, il est important de comprendre que la place du sexe dans le couple peut évoluer avec les années.

La libido chez la femme et chez l’homme

Tout le monde n’a pas le même niveau de libido. Si la libido des hommes est souvent plus pulsionnelle et réactive, la libido féminine, elle, est davantage cérébrale. Elle peut également varier selon d’autres facteurs tels que : l’âge, les conditions physiques mais également l’état psychologique du moment. Il est important d’appréhender les variations possibles pour chacun car cela peut entraîner à plus ou moins long terme des perturbations dans la vie sexuelle du couple. Le stress, l’anxiété, la fatigue, le cycle hormonal et parfois des maladies comme le diabète peuvent jouer sur l’envie et/ou la capacité à avoir un rapport sexuel avec son/sa partenaire.

Si vous voulez aller un peu plus loin, le livre de John Gray « Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus », permet de connaître les différences et apporte des outils pour mieux se comprendre.

Les bienfaits d’une sexualité épanouie

Une sexualité épanouie permet de créer de la complicité et consolide le couple avant qu’il ne devienne de simples colocataires  En effet, un niveau sexuel constant entretient la flamme, l’étincelle qui nous a fait vibrer les premiers mois et les premières années. Faire l’amour, c’est aussi un mode de communication qui permet de s’ouvrir à l’autre et de créer une profonde connexion.
Des études ont montré, qu’après un rapport sexuel, le sentiment de bien-être grâce l’ocytocine libérée pendant l’orgasme perdure pendant 48h.
Le sexe, c’est aussi bon pour la santé ! D’après des scientifiques, faire l’amour permet de réduire les risques de maladies cardio-vasculaires mais également de rester jeune. En effet, un neuropsychologue écossais a ainsi constaté que les couples faisant l’amour au minimum trois fois par semaine paraissaient plus jeunes de dix ans que ceux qui avaient moins de deux rapports par semaine.
Le sexe a également la vertu d’améliorer la qualité du sommeil grâce à la prolactine qui est libéré après l’orgasme. Le sexe calme les migraines aussi, oui Mesdames !
Et bien sûr une bonne partie de jambes en l’air aident à brûler des calories. Oublier la salle de sport, faites l’amour !
Pour finir mais est-ce vraiment nécessaire de le préciser. Le sexe est bon pour se réconcilier après une dispute. Combien de couple ne s’est pas rabiboché sous la couette ? Bande de coquins 

Quid de la fréquence ?    

Jour ? Semaine ? Mois ?… Année ?! Nous ne saurions vous répondre car ce n’est pas tant la question de la fréquence qui est importante mais plutôt l’épanouissement et la non-frustration des partenaires. La communication reste par contre fondamentale pour accepter le changement et l’évolution avec le temps des rapports sexuels du couple.

Une chose est sûre plus on fait l’amour avec son/sa partenaire, plus on a envie de recommencer. D’après une étude des professeurs en psychologie de Norvège, la clé du désir sexuel serait avant tout la passion plutôt que la fréquence.

Pimenter sa sexualité

Afin de pallier au quotidien et aux années qui passent, la solution pourrait être de pimenter votre vie sexuelle. Voici quelques conseils non exhaustifs, à vous de faire travailler votre imagination !  
– Trouver de nouvelles positions ou de nouveaux lieux pour que vos coïts soient moins banals (attention toutefois à ne pas vous retrouver chez les flics pour atteinte à la pudeur dans un lieu public n’est-ce pas !), et vous pourrez, ainsi, accueillir de nouvelles sensations.           
– Surprenez votre partenaire avec des sextos, cela fera monter vos désirs mutuels  jusqu’au moment venu. Plaisir intense garanti !      
– intégrez des jouets (sex-toys) ou des jeux (jeux de rôles) à vos rapports, cela pourra augmenter l’excitation et peu même aider à se désinhiber.
– Parlez de vos fantasmes à votre partenaire afin de ne pas générer de frustration. Encore une fois, la communication est primordiale.

Il n’y a pas que le sexe dans la vie !

Nous faisons l’apogée du rapport sexuel mais il faut toutefois mentionner que le désir sexuel hypoactif et l’asexualité existent autant chez la femme que l’homme et qu’ils ne sont pas forcément responsables de séparations et de divorces. Des couples peuvent s’épanouir avec peu ou sans rapports sexuels. Nous l’aurons compris l’importance de la sexualité est donc propre à chaque personne et à chaque relation, ce qui est important est de trouver un équilibre.

Crédit photos : freepik